LES @MERS DU CESM

image003.jpg

27 juin 1693 :

Bataille de Lagos. Avec près de 100 navires, Tourville reçoit mission d’intercepter le convoi de plusieurs centaines de bateaux qui transportent, une fois par an, de riches cargaisons de toute l’Europe du Nord depuis l’Angleterre vers Smyrne. L’amiral britannique Rooke, chargé de sa protection, n’a pas connaissance de la position de Tourville qui l’attend en baie de Lagos. L’attaque du 27 juin, puis la poursuite de la flotte éparpillée en Atlantique et en Méditerranée permettent la capture de plusieurs vaisseaux de ligne et la saisie, ou la perte, de 90 navires marchands. Le désastre financier qui s’ensuit provoque de nombreuses faillites à Londres. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE

États-Unis/France :

Le porte-avions nucléaire américain USS Harry S. Truman (CNV 75) est arrivé, jeudi 21 juin, au port de Marseille pour une escale de routine sur son transit retour vers les États-Unis. Cinquième et dernière unité du type Theodore Roosevelt en service dans les rangs de l’US Navy, le bâtiment est amarré bassin Mirabeau. Parti en avril dernier de son port-base de Norfolk, en Virginie, le Harry S. Truman était depuis lors déployé en Méditerranée sous le commandement de la VIe flotte de l’US Navy (FranceTvInfo).

OTAN/Norvège :

En réponse aux manœuvres menées depuis la semaine dernière par la flotte du Nord russe en mer de Barents, huit bâtiments de l’Alliance atlantique croisent actuellement au large du district d’Ofoten, en mer de Norvège. Plusieurs chasseurs F-16 norvégiens ont également survolé cette semaine la mer de Barents afin d’y affirmer leur présence face à des exercices de la marine russe considérés comme les plus importants depuis une décennie (TheBarentsObserver).

États-Unis/Chine :

Selon une source militaire citée par la chaîne d’informations CNN, une vingtaine d’incidents au laser auraient été enregistrés par l’armée américaine dans l’océan Pacifique depuis le mois de septembre. Des pilotes de chasse américains auraient été visés par des lasers durant des missions de vol en mer de Chine orientale, notamment à proximité des îles japonaises de Senkaku, revendiquées par Pékin. Selon cette source, de semblables phénomènes ont été relevés à Djibouti, à proximité de la première base navale outre-mer chinoise (CNN).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Une image de synthèse diffusée le 20 juin par le constructeur naval chinois CSIC montre deux porte-aéronefs de type Kouznetsov (STOBAR) entourant un porte-avions à catapultes (CATOBAR). Il est vraisemblable que ce dernier soit le design retenu par la marine chinoise pour son troisième porte-avions, équipé de trois catapultes. L’image ne permet pas de savoir si ces dernières sont électromagnétiques (comme annoncé par la Chine) ou à vapeur, ni si le bâtiment est à propulsion conventionnelle ou nucléaire (Jane’s).

Le bâtiment de soutien logistique italien Vulcano a été mis à l’eau par Fincantieri au chantier naval Muggiano, à la Spezia. Long de 193 mètres et déplaçant 27 700 tonnes à pleine charge, il est doté de larges capacités médicales (17 lits, salles d’opérations, radiologie…) et peut accomplir des missions de ravitaillement, de réparation et de maintenance en mer. Selon Fincantieri, le Vulcano peut également être équipé de systèmes lui permettant d’assurer des missions de renseignement et de guerre électronique. Le design du Vulcano pourrait servir de base au développement des futurs pétroliers-ravitailleurs français (NavalToday).

Le porte-aéronefs britannique HMS Queen Elizabeth a effectué avec succès sa première manœuvre de ravitaillement à la mer. Le ravitailleur était le pétrolier-ravitailleur Tidespring, de la nouvelle classe Tide, spécifiquement conçue pour soutenir les groupes aéronavals de la Royal Navy. Le déploiement du gréement a été effectué sur les deux bords et par mer difficile, à une vitesse moyenne de 12 nœuds (NavalTechnology).

La marine belge vient de créer une unité spécialisée dans l’emploi de drones aériens embarqués, baptisée Maritime Tactical Unmanned Aerial System (MTUAS). Elle sera chargée du test et de la mise en œuvre des drones employés au profit de tous les types des bâtiments de la marine belge. Le premier engin testé sera le Camcopter S-100, notamment capable de mettre en œuvre des systèmes de surveillance électro-optique et d’atteindre la vitesse de 240 km/h, pour un rayon d’action de 200 km (MeretMarine).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Pour aller plus loin :

Le centre de recherche Australian Naval Institute a publié un article décrivant l’utilisation de submersibles et semi-submersibles, regroupés sous le terme narcosub, par les trafiquants de drogue d’Amérique du Sud. Les difficultés, financières et logistiques, inhérentes à la construction discrète des narcosubs illustrent les moyens dont disposent les cartels, ainsi que les enjeux liés à la lutte contre le trafic de stupéfiants.

La société française Ecocean a mis au point des nurseries artificielles pour repeupler les fonds marins et permettre le développement des poissons quand ils sont encore à l’état de post-larves. Plus d’une quinzaine de ports français situés sur les côtes méditerranéennes s’en sont dotés et quelques ports en Bretagne devraient leur emboîter le pas. Une étude menée par l’ONG environnementale WWF fait le lien entre le développement des installations portuaires et la diminution des populations de poissons (LeFigaro).

Le fondateur du groupe CMA CGM, Jacques Saadé, est décédé dimanche 24 juin. Numéro trois mondial du transport maritime, l’entreprise CMA CGM dessert plus de 420 ports dans le monde, avec une flotte de près de 500 navires, et emploie 30 000 salariés, dont 2 400 à Marseille. Jacques Saadé avait quitté la présidence du groupe l’année dernière, remplacé par son fils Rodolphe (Mer&Marine).

Depuis la semaine dernière, la Chine est le plus grand pays importateur de gaz naturel au monde, détrônant le Japon. Les investisseurs chinois ont acheté près de 35 millions de tonnes de gaz naturel au cours du mois de mai, dont la moitié sous forme de gaz naturel liquéfié. La demande chinoise en gaz s’est accélérée au cours des dernières années du fait d’efforts accrus en matière de transition énergétique (MaritimeExecutive).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s