LES @MERS DU CESM

image003.jpg

19 juin 1864 :

Combat naval devant Cherbourg entre deux navires américains. Le CSS Alabama, un corsaire confédéré, relâche à Cherbourg pour réparer après deux ans à sillonner l’Atlantique et une cinquantaine de prises. Mais un navire de l’Union, l’USS Kearsarge, vient le défier et le somme d’engager le combat. L’Alabama quitte le port et les deux bâtiments s’affrontent à la vue des Cherbourgeois. Après une heure de canonnade, la corvette sudiste amène ses couleurs et coule peu après. L’épave de l’Alabama a été retrouvée par le chasseur de mines Circé en 1984.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Corée du Sud :

Six bâtiments et sept avions de la marine sud-coréenne ont débuté, lundi 18 mai, des manœuvres de deux jours simulant la défense des rochers Liancourt (aussi appelés Dokdo en coréen) face à une invasion japonaise. L’exercice, qualifié de « parfaitement inacceptable » par les autorités nippones, mobilise notamment le destroyer lance-missiles Yangmanchun (type KDX 1), des chasseurs F-15K et des avions de patrouille maritime P-3C Orion. Contrôlés par Séoul depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et revendiqués par Tokyo, ces îlots situés en mer du Japon sont l’objet d’un exercice biannuel de défense depuis 1986 (KoreaTimes).

Russie :

La Flotte du Nord russe a été déployée en mer de Barents, la semaine dernière, pour des manœuvres censées être les plus grandes de la marine russe depuis une décennie. Le croiseur lance-missiles Marshal Ustinov, les destroyers Severomorsk et Admiral Ushakov, ainsi que plusieurs sous-marins d’attaque et des navires amphibie faisaient partie des 36 bâtiments de guerre et des 20 avions mobilisés. Cet exercice intervient alors que les relations du Kremlin avec la Norvège se sont crispées, Oslo ayant demandé aux États-Unis d’augmenter, dès 2019, le nombre de US Marines présents sur son sol (NavalToday).

Seychelles/Inde :

Le président des Seychelles, M. Danny Faure, a annoncé lors d’une conférence de presse que l’accord pour la construction d’une base navale indienne dans l’archipel était dénoncé. Prévue pour ouvrir en 2019 sur l’île de l’Assomption, à 1 140 km au sud-ouest de Mahé, l’île principale des Seychelles, la base servira finalement aux garde-côtes seychellois. En mars dernier, la validation du projet de construction de la base indienne par le Parlement des Seychelles avait provoqué de vastes manifestations de rue (DefenceWeb).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le ministère de la défense australien a attribué un contrat de modernisation de ses sous-marins conventionnels de classe Collins à la société française Thales. Les travaux porteront sur le remplacement des systèmes de sonar des six bâtiments de la classe, pour un montant d’environ 147 millions d’euros. Cette commande s’inscrit dans le programme d’extension de la durée de vie des Collins, en attendant l’entrée en service des sous-marins Shortfin Barracuda à propulsion anaérobie construits par Naval Group (Mer&Marine).

Le transport de chalands de débarquement (TCD) Pisco vient d’être livré à la marine péruvienne. Construit en transfert de technologie au Pérou, le Pisco est issu de la classe Makassar, construite par le coréen Daesun pour la marine indonésienne. La commande, qui comprend deux bâtiments, avait été passée en 2012. Les TCD de type Makassar déplacent environ 12 000 tonnes et peuvent embarquer 2 800 tonnes de matériel et 480 soldats (Mer&Marine).

Le sous-marin conventionnel indien INS Sindhukesari, du type Kilo russe, vient de terminer un arrêt technique de 27 mois dans le chantier russe de Severodvinsk pour réparation et modernisation. Sa durée de vie est prolongée de 10 ans, passant à 35 ans. Un autre Kilo indien, le Sindhuraj, est arrivé à Severodvinsk en septembre 2017 pour une modernisation semblable. L’Inde entend recourir à ses propres chantiers navals pour la modernisation de deux autres Kilo (IndiaTimes).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le ministre de l’économie, M. Bruno Lemaire, a annoncé le 14 juin que les chantiers navals de Saint-Nazaire (STX France) reprendraient le nom de Chantiers de l’Atlantique à compter du 1er juillet. Conservé jusqu’en 2006, ce nom était depuis la propriété de l’entreprise française Alstom, ancien propriétaire des chantiers navals. Les ex-futurs Chantiers de l’Atlantique, temporairement gérés par l’État français, ont récemment reçu une commande exceptionnelle de trois paquebots de la part du groupe MSC Croisières (Mer&Marine).

Le croisiériste français Ponant vient de réceptionner le Lapérouse, premier yacht de la série des six Ponant Explorersconstruit dans le chantier naval d’Ålesund, en Norvège. Les six navires de cette nouvelle classe seront notamment dotés du salon « Blue Eye » permettant d’observer l’univers subaquatique à travers deux grands hublots. Dixième navire du groupe, le Lapérouse va désormais rejoindre le port islandais de Reykjavik d’où il débutera sa première croisière en Arctique (QuotidienDuTourisme).

Un incendie s’est déclaré dans la nuit du 14 au 15 juin dernier à bord du porte-conteneurs indien SSL Kolkata, qui naviguait alors au large des côtes orientales du sous-continent. Selon l’équipage, dont les 22 membres ont été secourus sains et saufs par les garde-côtes indiens, le feu serait dû à une explosion dans l’un des conteneurs chargés à bord du navire. L’incendie a fini par être maîtrisé dimanche grâce à l’intervention de plusieurs bâtiments de l’Indian Navy et le porte-conteneurs remorqué dans le port de Calcutta (LeMarin).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s