LES @MERS DU CESM

image003.jpg

19 mai 1780 :

Aux Antilles, l’amiral Luc de Guichen livre le dernier de ses « Trois Combats ». La France et l’Angleterre, ennemies dans la guerre d’indépendance américaine, déploient toutes deux une flotte puissante aux Caraïbes pour protéger leurs colonies. À trois reprises, Guichen recherche le combat avec la flotte de l’amiral Rodney, le 17 avril, le 15 mai et enfin le 19 mai : les canonnades sont rudes, les Britanniques subissent des pertes et cessent le combat à la nuit tombante. Plus que des batailles décisives, les Trois combats de M. de Guichen démontrent que la marine de Louis XVI fait jeu égal avec la marine britannique.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Royaume-Uni :

Le budget britannique consacré aux projets de construction de sous-marins nucléaires pour la Royal Navy a été augmenté de 2,9 milliards d’euros. Londres vient en effet de commander son septième sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de classeAstute tout en poursuivant le développement de son premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) de typeDreadnought. Une agence dédiée aux forces sous-marines a été créée le mois dernier pour encadrer et coordonner ces deux programmes et préparer leur mise en service (Maritime-Executive). 

OTAN/Géorgie :

La force navale multinationale de l’OTAN en mer Noire, le Standing NATO Maritime Group Two, a conclu dimanche 13 mai son exercice Sea Shield au large de la Roumanie. Les participants ont mené des opérations conjointes de défense anti-aérienne et anti sous-marine et se sont également préparés à répondre à des menaces asymétriques de toute nature. La flotte a ensuite fait escale dans le port de Poti, en Géorgie, avant de conduire des exercices de patrouille maritime durant quatre jours, en collaboration avec les garde-côtes géorgiens, dans le but de renforcer les liens entre le pays et l’Alliance atlantique (NavalToday).

Turquie/Yémen :

L’armateur turc Ince Shipping Group a révélé, jeudi 16 mai, que l’explosion à bord de son vraquier Ince Inebolu avait été causée par un tir de missile. Le navire avait connu une explosion sur sa coque avant bâbord, le 10 mai dernier, alors qu’il transportait du blé à destination de Saleef. Le navire avait préalablement reçu de la part de la Commission de contrôle, de vérification et d’inspection des Nations unies, basée à Djibouti, l’autorisation de livrer sa cargaison dans ce port contrôlé par les rebelles houthis (Maritime-Executive).

Pour aller plus loin :

Une nouvelle étude du Naval War College Review américain évoque l’hypothèse d’un blocus maritime américain contre la Chine en cas de conflit entre les deux puissances. Bien que la Chine soit grandement dépendante de ses importations d’hydrocarbures, une telle décision serait lourde de conséquences pour les États-Unis également. Les tensions et les bouleversements qui affecteraient l’économie mondiale engendraient de fortes pressions sur Washington pour revenir austatu quo. En parallèle, Pékin pourrait chercher des solutions du côté de la Russie pour importer du pétrole brut tout en augmentant sa production nationale. L’étude conclut que les États-Unis ne pourraient pas mener une telle opération seuls et que cette dernière serait, de toute façon, sûrement vouée à l’échec.

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le porte-avions Charles de Gaulle a quitté son bassin de la base navale de Toulon, mercredi 16 mai. Entré en cale sèche en février 2017 pour sa refonte à mi-vie, le « Charles » connaît plusieurs chantiers de rénovation, dont celui de ses capacités de combat (système de direction de combat SENIT 8 et radar de surveillance SMART S, par exemple), la modernisation de sa plate-forme d’envol et le rechargement en combustible de ses deux chaufferies nucléaires. La remontée en puissance du bâtiment va continuer avec le début des essais en mer à l’été (Defense.gouv.fr).

Les chantiers russes Vympel viennent de débuter la construction de la première des quatre nouvelles vedettes du type Grachonok (Project 21980) commandées en 2017 par la marine russe. Onze de ces vedettes de 31 mètres, qui déplacent 140 tonnes, sont déjà en service dans les rangs de la marine russe où elles participent à la surveillance côtière et portuaire. Les quatre nouveaux bâtiments doivent être livrés en 2019 et seront affectés à la Flotte de la mer Noire (NavalToday).

La Frégate multi-missions (FREMM) Bretagne, cinquième unité sur huit commandées par la Marine nationale, a rejoint le 14 mai dernier Brest, son futur port-base. Construite dans les chantiers de Naval Group à Lorient, le bâtiment devrait être livré officiellement à la Marine dans les semaines à venir avant de débuter son déploiement de longue durée de quatre mois. LaBretagne sera la troisième FREMM basée à Brest après l’Aquitaine et la Provence (Defense.gouv.fr).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le groupe Total vient de déposer auprès de la préfecture de la Guyane une demande d’autorisation de forage pour la réalisation, début 2019, d’un puits d’exploration offshore. Réalisée dans le cadre du permis Guyane Maritime attribué à Totalen 2011, cette exploration soulève les inquiétudes d’ONG environnementales qui y voient un danger pour un récif corallien de la zone récemment découvert (Outremers360).

Les États-Unis ont exporté en 2017 plus de 900 000 barils par jour de propane sous forme liquide (GPL) principalement utilisé comme combustible domestique. Les exportations américaines de propane, qui comptent pour 17 % du total des exportations américaines de produits pétroliers, ont été réalisées pour plus de la moitié vers l’Asie, principalement le Japon et la Chine (Maritime-Executive).

Dix tankers vénézuéliens appartenant à la compagnie pétrolière nationale PDVSA sont actuellement bloqués dans différents ports du Venezuela et des Antilles néerlandaises. Ces pétroliers transportent l’équivalent de plus de trois millions de barils de pétrole, essentiellement du naphte vierge, et sont en attente du paiement de leur cargaison par la compagnie publique vénézuélienne. PDVSA mélange en effet ce naphte vierge importé avec le brut lourd extrait localement pour pouvoir exporter un pétrole de meilleur qualité (LeMarin).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s