LES @MERS DU CESM

image003.jpg

7 mai 1915 :

Le sous-marin allemand U-20 coule le Lusitania. Pour forcer le blocus des Alliés, l’Allemagne lance en 1915 une guerre sous-marine soutenue contre les navires de guerre et de commerce de ses ennemis déclarés. Mais, parmi les 1 200 victimes du torpillage du paquebot britannique, il y a 128 Américains. Les États-Unis, alors neutres, s’indignent et menacent l’Allemagne qui craint leur entrée en guerre et décide donc de retenir ses U-Boote. La tragédie marque l’opinion américaine qui devient peu à peu favorable à une intervention militaire, finalement décidée après un autre torpillage, celui du Vigilentia en avril 1917. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE

International :

Le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) a publié, mercredi 2 mai, son rapport sur les dépenses militaires à travers le monde pour l’année 2017. Les États-Unis, premiers du classement avec 610 milliards de dollars et la Chine, deuxième avec une estimation s’élevant à 228 milliards de dollars, représentent à eux seuls près de la moitié des dépenses militaires du monde. Le budget de la défense russe a baissé pour la première fois depuis 1998, chutant à 66 milliards de dollars (- 20 %), notamment sous l’effet des sanctions occidentales imposées depuis 2014, et occupe désormais la quatrième place. Si l’Arabie saoudite est numéro trois du classement, l’Inde prend la cinquième position, auparavant tenue par la France, grâce à une hausse de 5,5 % de son budget de défense, qui a doublé sur la période 2008-2017 (LeMonde).

Australie/Canada/Corée du Nord :

L’Australie et le Canada prendront désormais part, aux côtés du Japon et des États-Unis, à la surveillance aérienne des navires nord-coréens, ou battant pavillon étranger, qui permettent au régime de Pyongyang de contourner les sanctions internationales des Nations unies. Les deux pays déploieront leurs avions de patrouille depuis la base aérienne américaine de Kadena, dans la préfecture d’Okinawa, pour surveiller les transbordements de cargaisons entre navires suspects qui ont lieu dans les eaux entourant l’archipel coréen (TheEconomicTimes).

Espagne :

Le porte-hélicoptères d’assaut Juan Carlos I, navire amiral de l’Armada espagnole, va être déployé pour la première fois dans le golfe Arabo-Persique. Le bâtiment, qui quittera son port-base de Rota dans les prochaines semaines, va rejoindre le Koweït pour y débarquer une unité d’hélicoptères des forces aériennes espagnoles qui serviront en Irak dans le cadre de l’opération internationale Inherent Resolve de lutte contre le groupe Daech. Le Juan Carlos I fera ensuite escale dans le port indien de Mumbai puis dans celui d’Alexandrie, en Égypte, alors que deux bâtiments dérivés du porte-hélicoptères ont déjà été commandés par la Turquie et l’Australie ces dernières années et que l’Inde a pour projet d’en acquérir (Mer&Marine).

Pour aller plus loin :

Alors que les exercices chinois et taiwanais se sont multipliés ces dernières semaines dans et à proximité du détroit de Formose, la revue The Diplomat imagine le scénario (et les réponses qui lui seraient apportées) d’une invasion de l’île par l’Armée populaire de libération (APL), alors que cette dernière veut être en mesure d’occuper Taïwan d’ici 2020.

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Une étude officielle menée par le constructeur naval japonais Marine United Corporation à la demande du ministère de la défense du Japon vient d’établir que les destroyers porte-hélicoptères Izumo et Kaga étaient capables, sous réserve de modifications dont le coût n’a pas été rendu public, de mettre en œuvre des chasseurs F-35 B à décollage court et atterrissage vertical (STOVL). Cette capacité leur permettrait ainsi (et peut-être entre autres) d’accueillir les escadrons de l’aéronautique navale américaine lors de manœuvres conjointes avec l’US Navy (TheDiplomat).

Des photographies laissent supposer qu’un second croiseur chinois de type 055 a été mis à l’eau, le 28 avril dernier, au chantier naval Jiangnan Changxingdao. Ce lancement discret contraste avec celui très médiatisé de la tête de série en juin 2017. Longs de 180 mètres pour un déplacement de 11 000 tonnes, ces bâtiments, les plus imposants jamais construits pour la marine chinoise, rivalisent en taille avec les croiseurs américains de classe Ticonderoga. Leur armement repose sur 112 silos pour missiles à lancement vertical (Jane’s).

La marine philippine a annoncé l’acquisition, pour 9,7 millions d’euros, du système de missile israélien SPIKE ER qu’elle compte installer sur trois patrouilleurs multi-missions de type MPAC mk 3 de fabrication nationale. Le SPIKE ER est un missile léger d’une portée de 8 km capable d’emporter plusieurs types de charges militaires. Cette acquisition s’inscrit dans le programme de modernisation des forces armées de l’archipel, qui consiste en un investissement de deux milliards d’euros sur cinq ans. C’est la première fois dans son histoire que la marine philippine se dote de missiles embarqués (Reuters).

La modernisation de l’unique porte-aéronefs russe, l’Admiral Kouznetsov, va débuter ce mois-ci au chantier naval de Zvezdochka et sera conduite par la compagnie russe United Shipbuilding Corporation. Les travaux, qui devraient durer jusqu’en 2021, comprennent le remplacement d’une partie des chaudières et l’installation de nouveaux systèmes de contrôle aérien. Le Kouznetsov recevra en outre le système de défense anti-aérienne Pantsir-M/EM composé d’un affût de 8 missiles et de deux canons sextuples de 30 mm (TheDiplomat).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

L’Akademik Lomonosov, la première centrale nucléaire flottante au monde, a quitté le 3 mai les chantiers de la Baltique, situés à Saint-Pétersbourg. Tout d’abord remorquée jusqu’au port de Mourmansk où elle sera chargée en combustible nucléaire, elle rejoindra ensuite la Sibérie orientale où elle devra approvisionner en électricité la région de Pevek. Sa mise en service, prévue en 2019, pourrait être suivie de la construction d’une demi-douzaine d’autres unités du même type (Mer&Marine).

Une étude publiée le 27 avril dernier par un collectif de chercheurs britanniques dans la revue Geophysical Research Lettersrévèle la présence, en mer d’Arabie, d’une « zone morte » d’une superficie supérieure à celle de l’Écosse. Après plusieurs mois d’étude à l’aide de robots sous-marins, l’équipe scientifique a découvert une zone dont le niveau d’oxygène est si faible que la vie sous-marine y est désormais impossible. Le phénomène des « zones mortes », naturellement présent dans certains espaces, s’amplifie par le réchauffement des océans et le déversement en mer de pesticides et engrais agricoles (FranceTvInfo).

Selon l’association d’armateurs danois Bimco, les supertankers du type VLCC (Very large crude carrier) font face depuis le début d’année à une chute nette de leurs profits, ceux-ci ne dépassant pas 6 000 dollars par jour. En 2017, le Bimcoconstatait une moyenne de 26 000 dollars de revenus par jour pour une rentabilité moyenne estimée à 22 000 dollars. Ces pertes du premier trimestre 2018 ont entrainé une augmentation des démolitions des grands navires avec 21 VLCC envoyés à la casse entre janvier et mars (LeMarin).

La marine guatémaltèque a intercepté dans l’océan Pacifique, le 29 avril dernier, un submersible de narcotrafiquants qui transportait une tonne de cocaïne, soit une valeur marchande de plus de 11 millions d’euros. Les trois personnes de l’équipage, d’origine colombienne, ont été arrêtées. À l’instar d’autres dirigeants de la région, le président du Guatemala, Jimmy Morales, a fait de la lutte contre le narcotrafic une priorité depuis le début de son mandat en 2016 (MaritimeHerald).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s