LES @MERS DU CESM

image003

6 mars 1671 :

Premier voyage du Soleil de l’Orient vers les Indes. Construit près de Port-Louis, au chantier qui prendra son nom, Lorient, leSoleil de l’Orient est un navire de 1 000 tonneaux de la Compagnie française des Indes orientales qui doit concurrencer Anglais et Hollandais dans le commerce avec l’Asie. Pourtant, dès sa première mission, il multiplie les incidents de mer qui marqueront ses dix ans d’activité. En 1681, chargé d’une fabuleuse cargaison, dont les présents du roi du Siam à Louis XIV, il sombre près de Madagascar sans laisser de trace. Les richesses que contiendrait son épave font toujours rêver les chasseurs de trésor.

 DÉFENSE ET STRATÉGIE

Inde :

L’Indian Navy a terminé, le 1er mars, son exercice Paschim Leher en mer d’Arabie. La flotte d’une quarantaine de bâtiments, composée notamment du porte-aéronefs INS Vikramaditya et de destroyers lance-missiles de la nouvelle classe Kolkata, a mené durant trois semaines, en coopération avec l’armée de l’air, des manœuvres pour tester la réactivité opérationnelle des forces indiennes dans un contexte maritime hostile. Cet exercice de grande envergure s’est tenu en parallèle de l’exercice Ribat de la marine pakistanaise dans la même zone (NavalToday).

Australie/Timor-Leste :

L’Australie et le Timor oriental sont parvenus à un accord, lundi 26 février, sur la délimitation de leurs espaces maritimes adjacents, un sujet de tension dans les relations diplomatiques entre les deux pays depuis l’accession du Timor-Leste à l’indépendance, en 2002. Cette définition permettra notamment à Dili, la capitale Est-Timoraise, d’exploiter dans un environnement juridique sûr le gisement offshore d’hydrocarbures de Greater Sunrise qui représente potentiellement plus de 40 milliards de dollars de revenus pour le pays (TheDiplomat).

Viêtnam :

Le porte-avions américain USS Carl Vinson est arrivé le 5 mars dans le port vietnamien de Danang pour une visite de quatre jours, une escale historique au Viêtnam depuis la fin de la guerre entre les deux pays en 1975. Le groupe aéronaval du bâtiment effectue une opération d’affirmation de la liberté de navigation (FONOP) en Asie-Pacifique, dans un contexte de regain des tensions sino-américaines en mer de Chine méridionale (NavalToday).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le président russe Vladimir Poutine a présenté le 1er mars dernier, lors de son discours annuel devant l’Assemblée fédérale de Russie, une nouvelle gamme de systèmes d’armes, dont quatre utiliseraient l’énergie nucléaire. Parmi ceux-ci, un drone sous-marin et un missile de croisière, à l’apparence semblable au missile Kh-55 (code OTAN AS-15 « Kent », rayon d’action de 2 500 km) seraient dotés d’une propulsion nucléaire, une révolution pour ce type d’armement. Selon les services de renseignement américains, le dernier test en Arctique de ce missile de croisière aurait été un échec (ForeignPolicy).

Le constructeur britannique BAE Systems vient de choisir le système de lancement vertical Mk 41, du groupe américainLockheed Martin, pour équiper les trois premières frégates britanniques du type 26 actuellement en construction. Le système Mk 41 est déjà en service dans l’US Navy qui l’utilise pour mettre en œuvre son missile de croisière BGM-109 Tomahawk. Sur les bâtiments de la marine britannique, le Mk 41 sera utilisé pour le missile Sea Ceptor de MBDA. La Royal Navy recevra au total huit exemplaires de la frégate type 26 afin de remplacer, durant la décennie 2020, les treize bâtiments type 23 (classe Duke) actuellement en service (DefenseNews).

Les chantiers navals chiliens ASMAR ont passé contrat avec la filiale GE’s Marine Solutions du groupe américain General Electric, pour la réalisation du système de propulsion diesel-électrique du prochain brise-glaces de la marine chilienne. Prévu pour être admis au service actif en 2021 en remplacement de l’actuel Contra-Almirante Oscar Viel Toro, en service depuis 1969, le bâtiment pourra traverser des glaces d’un mètre d’épaisseur à une vitesse de deux à trois nœuds (NavalToday).

 MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le gouvernement du Kenya a décidé de renforcer ses opérations de sécurité maritime le long de ses côtes orientales ouvertes sur l’océan Indien, pour permettre un plus grand développement des industries de la mer (« l’économie bleue ») dans son économie nationale. La zone économique exclusive (ZEE) kényane, dont dépendent l’emploi et la sécurité alimentaire d’une partie du pays, est notamment confrontée aux menaces de la piraterie maritime, de la pêche INN, de la pollution des eaux par le déversement de déchets toxiques et par les effets du changement climatique (HellenicShippingNews).

Les ports sénégalais de Dakar et belge d’Anvers ont conclu, le 2 mars dernier en présence du Premier ministre belge Charles Michel, un accord de coopération prévoyant un meilleur échange d’expériences et un développement commun suivi. Deuxième port européen après Rotterdam, Anvers est, avec 15 millions de tonnes de marchandises échangées chaque année, le premier port pour le commerce avec l’Afrique (Marine&Océans).

Le porte-conteneurs Bianca de l’armateur français CMA CGM a accosté, le 2 mars dernier, dans le port camerounais de Kribi pour marquer le lancement des opérations commerciales du groupe dans ce nouveau terminal. D’une capacité de 8 700 EVP (« équivalent vingt pieds »), le Bianca devient le plus grand porte-conteneurs à faire escale dans le port en eaux profondes de Kribi, dont la construction lancée en 2010 vise à désengorger celui de Douala, capitale économique du Cameroun (LaProvence).

L’épave du porte-avions américain USS Lexington, datant de la Seconde Guerre mondiale, a été retrouvée, mardi 6 février, par une équipe de recherche américaine en mer de Corail. Touché par des chasseurs japonais en mai 1942 au large de l’Australie, durant la première bataille de l’Histoire entre porte-avions, l’USS Lexington fut ensuite sabordé par les Américains car jugé trop endommagé. Relativement bien conservée, l’épave du bâtiment gît désormais par 3 000 mètres de fond (NationalGeographic)

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s